Selon la politique définie par le Ministry of Industry and Information Technology (Ministère de l’industrie et de la technologie), une agence gouvernementale de la République populaire de Chine, tous les sites Web basés en Chine reçoivent une autorisation spéciale appelée licence ICP afin d’être opérationnels en Chine. Les sites Web sans licence valide sont bloqués au bout du délai de grâce et chaque domaine doit recevoir une licence propre. Si vous avez l’intention de lancer votre activité sur le marché chinois, Plesk facilite l’attribution et l’obtention de licence ICP pour les sites Web que vous hébergez.

Présentation

Avec l’activation de la fonction pour la licence ICP, vous pouvez :

  • Accorder ou révoquer le statut « Licence ICP approuvée » à tout domaine, sous-domaine ou alias de domaine. Les domaines qui n’ont pas obtenu le statut « Licence ICP approuvée » ne sont pas disponibles. Toutefois, les utilisateurs de Plesk peuvent toujours les consulter via la fonction Aperçu.
  • Définir l’ID de la licence ICP de tout domaine, sous-domaine ou alias de domaine. Le statut de la licence ICP ainsi que l’ID de la licence ICP sont clairement visibles dans l’interface de Plesk.

Note: Plesk ne vérifie pas la validité des permis. Il bloque ou autorise plutôt les domaines selon le statut « Permis ICP approuvé ». En d’autres termes, si vous accordez le statut « Licence ICP approuvée » à un domaine, celui-ci sera bloqué par les fournisseurs d’accès chinois si la licence n’est pas valide.

Voici une situation d’utilisation possible :

  1. Un client crée un domaine dans Plesk. À ce moment, le domaine est bloqué par Plesk, car aucune licence n’est installée.
  2. Le client fournit toutes les informations requises à l’hébergeur, qui complète une demande de licence ICP au nom de ce client.
  3. Si la licence est rejetée, il est fort probable que les informations fournies par le client soient incomplètes ou incorrectes. L’hébergeur vérifie auprès du client, puis renvoie la demande.
  4. Si la licence est approuvée, l’hébergeur notifie le client et lui communique l’ID de la licence.
  5. Le client ajoute l’ID de la licence au bas de page du site Web et notifie l’hébergeur.
  6. L’hébergeur associe la licence au site Web du client dans Plesk et débloque le site Web.

Activer les licences ICP

Afin d’être en conformité avec les exigences du Chinese Ministry of Industry and Information Technology et de vous permettre d’accéder avec votre entreprise au marché de la République populaire de Chine, Plesk met à votre disposition la fonctionnalité Licence ICP. Cette fonctionnalité permet d’affecter des licences ICP aux domaines primaires, aux autres domaines, sous-domaines et alias de domaine à l’aide l’API XML et de la ligne de commande, ainsi que de bloquer les sites Web sans licence.

Pour activer la fonction Licence ICP, ajoutez les lignes suivantes au fichier panel.ini :

[domainManagement]
features.icpPermit = true
features.icpPermitLink = http://www.miitbeian.gov.cn/
features.icpPermitLearnMore = https://en.wikipedia.org/wiki/ICP_license

Affecter les licences ICP aux sites Web

Une fois que la fonctionnalité Licence ICP a été activée, le statut de la licence ICP est affiché pour chaque domaine primaire, autre domaine, sous-domaine ou alias de domaine dans l’interface Plesk :

image-75228.png

Si aucune licence ICP valide n’a été affectée, le statut indique Non autorisé. Les domaines avec ce statut ne sont pas disponibles. Lorsqu’un utilisateur consulte le site sans licence ICP, il voit une page d’erreur 451 Unavailable For Legal Reasons. L’aperçu du site Web est toutefois disponible pour les utilisateurs authentifiés de Plesk.

Pour qu’un site Web disponible, celui-ci doit avoir le statut « Licence ICP approuvée » et avoir une licence ICP. Vous pouvez faire cela de trois façons :

  • Via l’interface de Plesk. Une fois la fonctionnalité Licence ICP activée, les contrôles permettant la gestion des licences ICP (Accorder l’approbation/Révoquer l’approbation et Saisir l’ID du permis) sont affichés pour chaque domaine, sous-domaine et alias de domaine.
  • Via les utilitaires de ligne de commande site.exe et domalias.exe.
  • Via les requêtes API XML.