Gérer les zones DNS pour les sous-domaines

Plesk permet à chaque sous-domaine d'avoir sa propre zone DNS. Ces zones de sous-domaines sont utiles si vous souhaitez indiquer un serveur de noms personnalisé pour un sous-domaine particulier ou si vous souhaitez réduire le nombre d'enregistrements DNS en les réarrangeant pour les zones subordonnées. De manière générale, les zones DNS du sous-domaine apportent toutes les fonctions DNS au niveau du sous-domaine.

Par défaut, Plesk ne crée pas de zones DNS distinctes pour les sous-domaines. Cependant, si vous souhaitez essayer cette fonction, utilisez l'appel suivant de la ligne de commande :

server_pref –u –subdomain-dns-zone own

Pour désactiver cette fonction, utilisez la commande suivante :

server_pref –u –subdomain-dns-zone parent

Pour en savoir plus sur l'exécution des utilitaires de Plesk :

Remarque : avant la micro-mise à jour MU#9, le comportement par défaut dans les versions 10.4 était de créer des zones DNS de sous-domaine. Si vous appliquez la mise à jour n° 9 dans la version 10.4, cette fonction restera active. Sinon, le comportement par défaut sera de ne pas créer de zones séparées.

Lorsque les zones de sous-domaines sont désactivées, les clients modifient la zone DNS du domaine parent en activant le contrôle de Plesk sur une zone de sous-domaine particulier. En fait, quand ils vont dans Sites Web & Domaines > <nom_de_domaine> > Paramètres DNS > Activer/Désactiver, les situations suivantes sont possibles.

Activé

N'a aucun effet sur la zone DNS d'un domaine parent.

 

Désactivé

Une nouvelle zone DNS est créée pour le sous-domaine et tous les enregistrements DNS correspondants à ce sous-domaine sont supprimés de la zone DNS du domaine parent.

Seuls les enregistrements A et AAAA correspondant à ce sous-domaine sont ajoutés à la zone DNS du domaine parent.