Les méthodes suivantes permettent d’améliorer les performances de votre serveur Web Apache :

  • Désactivez les modules Apache inutiles pour diminuer la consommation de ressources du serveur.
  • Exécutez Apache avec des logs redirigés pour héberger plus de sites Web sur le serveur.
  • Configurez l’intervalle de redémarrage d’Apache pour diminuer le nombre de redémarrages d’Apache.
  • Choisissez le type de redémarrage d’Apache : graceful ou normal.

Activer ou désactiver les modules Apache

Vous pouvez désactiver les modules du serveur Web Apache qui ne sont pas critiques pour les services d’hébergement dans Outils & Paramètres > Serveur Web Apache. Résultat : vous pourrez réduire la consommation des ressources du serveur (par ex., obtenir un volume de RAM inférieur ce qui est important pour le VPS). Vous pourrez ainsi servir plus de clients d’hébergement sur un serveur.

Remarque : certains modules dépendent les uns des autres et peuvent être désactivés ou activés uniquement si les modules dont ils dépendent sont désactivés ou activés. Par exemple, le module cache dépend des modules disk_cache, file_cache et mem_cache. En d’autres termes, vous ne pouvez désactiver cache que lorsque ces trois modules dépendants sont désactivés.

Note: cette fonction est réservée aux utilisateurs avancés. Activez les modules uniquement si vous appréhendez complètement les conséquences de vos actions. Notez que certaines modifications risquent de réduire les performances Apache ou mener à l’arrêt de son fonctionnement. En outre, ces changements risquent d’affecter certaines fonctions de Plesk. Par exemple, si vous désactivez mod_perl ou mod_php, les scripts Perl et PHP (dont la messagerie Web) cesseront de fonctionner sur les sites Web. Cela peut causer des problèmes : par exemple, lorsque vous offrez une fonction et qu’elle ne fonctionne pas dans un pack de services.

Selon votre système d’exploitation, les modules Apache suivants sont toujours activés :

Debian ou Ubuntu :

  • env
  • auth_digest
  • authn_file
  • authz_host
  • authz_user
  • actions
  • alias
  • dav
  • dav_fs
  • mime
  • ssl

Redhat ou CentOS :

  • env
  • auth_digest
  • authn_file
  • authz_host
  • authz_user
  • actions
  • alias
  • AutoIndex
  • dav
  • dir
  • log_config
  • mime
  • negotiation
  • setenvif
  • ssl

Exécuter Apache avec des logs redirigés

Si vous comptez héberger plus de 300 domaines ou sites Web sur votre serveur, nous vous recommandons d’activer la prise en charge de logs redirigés sur le serveur Web Apache. Par défaut, Apache redémarre lorsqu’il doit traiter les fichiers de log, par exemple, lors de la rotation des logs. Si le nombre de sites Web sur votre serveur est supérieur à 300, le serveur ralentit car Apache doit souvent redémarrer. Si vous activez la prise en charge de logs redirigés, Apache écrit une erreur et accède aux logs via une redirection depuis un autre processus, au lieu d’écrire directement dans les fichiers de log. Par conséquent, Apache fonctionne sans redémarrer à chaque fois qu’il traite des logs.

Pour activer la prise en charge des logs redirigés, allez dans Outils & Paramètres > Serveur Web Apache > option Logs redirigés.

Note: si vous hébergez plus de 256 sites Web sur votre serveur, la valeur limite de la configuration Nginx est ajustée automatiquement.

Lorsque vous utilisez cette option, le trafic HTTP et HTTPS est enregistré dans le fichier access_log. La tâche de maintenance quotidienne analyse ce fichier et crée deux fichiers « .processed » : access_log.processed et access_ssl_log.processed. Les statistiques Web sont effectuées selon ces fichiers.

S’il est nécessaire d’analyser le trafic HTTPS et le trafic HTTP séparément, utilisez les commandes suivantes :

grep https access_log

grep http access_log

Définir l’intervalle de redémarrage d’Apache

Lorsque l’utilisateur effectue des opérations avec des domaines et des sous-domaines (comme créer, supprimer ou modifier leur configuration), les modifications sont prises en compte uniquement après le redémarrage d’Apache.

Si vous voulez éviter de trop nombreux redémarrages d’Apache, vous pouvez définir un intervalle de temps fixe pendant lequel Plesk redémarre Apache. Remarque : si l’intervalle est défini sur 0 seconde, Apache redémarre immédiatement après chaque modification. Nous vous recommandons de toujours définir un intervalle supérieur à 0 seconde, notamment si vous effectuez de nombreuses modifications avec les domaines et les sous-domaines via Plesk.

Si aucune modification n’a été appliquée aux domaines pendant l’intervalle fixé, Apache ne redémarre pas.

Choisir le type de redémarrage d’Apache

Lorsque vous modifiez les paramètres d’hébergement d’un site Web, les modifications sont effectives seulement après le redémarrage d’Apache. Vous pouvez choisir entre un redémarrage normal ou un redémarrage graceful d’Apache.

Le redémarrage normal d’Apache tue immédiatement tous les processus Apache, ce qui génère un court temps d’interruption pour tous les sites Web sur le serveur.Le redémarrage graceful indique à Apache de remplacer progressivement les processus existants par les nouveaux. Cela n’affecte pas les sites Web et n’entraîne aucune interruption.

Pour éviter les temps d’interruption, dans Plesk, Apache utilise par défaut le redémarrage grateful. Si le redémarrage graceful ne fonctionne pas comme prévu, vous pouvez utiliser un redémarrage normal d’Apache à la place.

Pour choisir le redémarrage normal d’Apache :

  1. Allez dans Outils & Paramètres > Serveur Web Apache (dans « Paramètres généraux »).
  2. Décochez la case « Redémarrage graceful Apache » et cliquez sur OK.