Configurations produit disponibles

Les configurations de Plesk suivantes sont disponibles sur DigitalOcean.

Plesk Jeu de composants
Plesk Web Admin Edition SE (Ubuntu 20.04) Jeu recommandé* (Fail2Ban, ModSecurity, Plesk Firewall et **WordPress Toolkit sont installés par défaut). En outre, l’extension DigitalOcean DNS est installée par défaut.
Plesk Web Admin Edition SE (CentOS 7) Jeu recommandé* (Fail2Ban, ModSecurity, Plesk Firewall et **WordPress Toolkit sont installés par défaut). En outre, l’extension DigitalOcean DNS est installée par défaut.

Note: **Le jeu de composants Recommandé inclut tous les composants nécessaires pour l’hébergement Web (y compris le serveur Web, le serveur de messagerie, le serveur de base de données, etc.), ainsi que les fonctions les plus populaires et courantes. Pour en savoir plus sur Plesk Web Admin Edition SE, consultez la section Plesk Web Admin SE.

Note: ** Dans Plesk Web Admin Edition SE, WordPress Toolkit fournit uniquement les fonctionnalités basiques. Pour utiliser des fonctionnalités premium, mettez à niveau votre licence de Plesk vers les éditions Web Pro ou Web Host.

Installer Plesk sur DigitalOcean

  1. Connectez-vous à compte DigitalOcean existant ou créez-en un.

  2. Click Marketplace (under “DISCOVER” in the left navigation bar), type Plesk in the search bar, and then click the desired Plesk image: « Plesk » (which is Plesk on Ubuntu 18.04) or « Plesk (CentOS) ».

    image 79869

  3. Click Create Plesk (CentOS) Droplet/Create Plesk Droplet.

  4. Choisissez l’un des trois packs, puis un Droplet en prêtant attention au volume de mémoire associé.

    Vous pouvez opter pour l’un des Droplets standard. Faites attention au volume de mémoire de chacun.

    The more websites you intend to host and the more traffic the hosted websites generate, the more memory you will need. Estimate the amount of memory your setup will require.

    Pour tester Plesk avec DigitalOcean, choisissez le Droplet le plus petit possible (1 Go/1 vCPU sous le pack Standard), ce qui suffit pour tester. Si par la suite les ressources s’avèrent insuffisantes, vous pouvez mettre à niveau votre Droplet.

    image 79872

  5. (Optional) Adding block storage is not necessary for Plesk to operate. You can skip this option and go to the next step.

  6. Choisissez la région du datacenter. Si vous avez l’intention d’héberger des sites Web de petites entreprises, nous vous recommandons de choisir la zone la plus proche de l’emplacement géographique de ces petites entreprises, afin de diminuer le délai de chargement des pages pour les visiteurs locaux.

  7. Les options de type mise en réseau privé, sauvegardes, données utilisateur et suivi sont inutiles pour la plupart des utilisateurs de Plesk. Vous pouvez les ignorer et passer à l’étape suivante.

  8. Choisissez comment vous connecter à votre Droplet.

    The easiest way is by using the root username and password. To log in this way, select Password and type your root password.

    Note: Keep your password safe. You will not see it again after the droplet is created.

    image ssh password screen

    To log in to your droplet, you can also use SSH keys and SSH clients (for example, PuTTY, iTerm2, or Terminal). SSH keys are more secure than passwords but using them is slightly more complicated.

  9. Indiquez le nombre d’instances Plesk que vous souhaitez déployer et donnez à chacune un nom parlant.

    image 79878

  10. (Facultatif) À cette étape, votre instance Plesk est prête pour le déploiement. Si vous comptez déployer plusieurs instances, vous pouvez les regrouper. Pour cela vous pouvez :

    Vous pouvez baliser le Droplet ou sélectionner un projet à tout moment après création du Droplet.

    image 79881

  11. (Optional) Adding backups is not necessary for Plesk to operate. You can skip this option and go to the next step.

  12. Click Create Droplet.

Votre instance Plesk est en cours de déploiement. Vous pourrez commencer à utiliser Plesk dès la fin du déploiement.

Accessing Plesk for the First Time

The fastest way to log in to Plesk on DigitalOcean is by using the root username and password.

To log in to Plesk on DigitalOcean for the first time using a root password:

  1. Locate your Plesk droplet and copy the IPv4 address next to it.

    image login 1

  2. Open the https://<your-droplet-IPv4> link in your browser.

  3. Ignore the « Your connection is not private » warning in your browser and proceed. It is safe to do so because the connection to your Plesk server is actually secure and encrypted with a self-signed SSL/TLS certificate.

  4. On the Plesk login page, specify the root username, the root password you have created earlier, and then click Log in.

    image login 2

  5. You will be redirected to the Plesk welcome screen. Provide your contact name and email address; read and accept the End-User License Agreement; set an administrator password.

    Note: To log in to Plesk next time, use that password and the admin username.

  6. Click Enter Plesk to log in to Plesk.

    image login 3

To log in to Plesk on DigitalOcean for the first time using SSH keys:

  1. Locate your Plesk droplet and copy the IPv4 address next to it.

    image login 1

  2. Access the droplet command line via SSH. You can do so using your own SSH client, for example PuTTY on Windows or Terminal on Linux and macOS.

    PuTTY is a free popular SSH client for Windows. However, PuTTY does not work with the standard .pem format of SSH keys. If you use PuTTY, you will need to convert your SSH key to the PuTTY-specific format.

    Unlike Windows, Linux and macOS have the command-line Terminal application available by default. If you use Terminal, you will need to set the specific permissions for the key downloaded from DigitalOcean and place the key in the designated folder.

  3. Run the following command to generate one-time login links:

    sudo plesk login
    
  4. Plesk will generate two login links: one with the droplet hostname and the other one with the droplet IPv4 address. Open the link with the hostname in your browser (for example, https://eloquent-ishizaka.192-0-2-1.plesk.page/login?secret=KgG2POCJYtWoBc2EHoJzV6ThQpxkMjwuj7hv-9LP8LLbSc-J).

    Note: If the link with the hostname does not work for any reason, open the second link with the IP address (for example, https://192.0.2.1/login?secret=hlHH450sx%2FAlSJHj1VWJC2qKxK6gqVxtsMkYG6bf6wc%3D). In this case, you will see the « Your connection is not private » warning in your browser. Ignore the warning and proceed. It is safe to do so because the connection to your Plesk server is actually secure and encrypted with a self-signed SSL/TLS certificate.

  5. You will be redirected to the Plesk welcome screen. Provide your contact name and email address; read and accept the End-User License Agreement; set an administrator password.

    Note: To log in to Plesk next time, use that password and the admin username.

  6. Click Enter Plesk to log in to Plesk.

    image login 3

Note: si vous vous connectez à l’instance Plesk en cours de déploiement, vous verrez l’écran de maintenance. Une fois le déploiement terminé, l’écran de maintenance aura disparu et vous pourrez utiliser Plesk.

image 79882

Congratulations! Your Plesk is completely ready to work and you can start adding your first domain. We also recommend that you make the following steps:

Configurer l’hébergement DNS

Pour mettre vos sites en ligne, choisissez entre la configuration de l’hébergement DNS interne à Plesk ou la configuration externe via un service DNS tiers, par exemple le DNS DigitalOcean. Nous vous recommandons fortement DigitalOcean pour les raisons suivantes :

  • Vous n’avez pas besoin de configurer ni de maintenir un serveur DNS esclave. Le DNS DigitalOcean offre l’hébergement DNS gratuit avec trois serveurs de noms différents. Cela réduit la charge de votre serveur Plesk et améliore la fiabilité de votre hébergement DNS.
  • No need to configure DNS settings manually. DNS zones will be automatically synced between Plesk and DigitalOcean DNS by the DigitalOcean DNS extension (installed by default with Plesk on DigitalOcean).

Learn how to set up DNS hosting in DigitalOcean DNS.

Vous pouvez configurer l’hébergement DNS avant ou après avoir ajouté les domaines sur Plesk. Dans les deux cas, les nouveaux domaines et ceux existants sont automatiquement synchronisés avec le DNS DigitalOcean.

Note: Vous ne pouvez pas créer de domaine dans Plesk si le nom correspond au nom d’un site Web déjà hébergé sur le DNS DigitalOcean.

If you want to use Plesk as a DNS server, refer to this topic.

If you want to use an external DNS service other than DigitalOcean DNS, you need to configure this external DNS service and also point the domain name to your Plesk server. To configure an external DNS service, refer to its documentation.

If you have already configured the external DNS service and it supports DomainConnect, use the Domain Connect extension, which is shipped with Plesk by default, to automatically point the domain name to your Plesk server.

Attribution d’adresses IP flottantes

Lorsqu’un Droplet est créé, DigitalOcean lui attribue automatiquement une adresse IP publique. Cette adresse IP permet de tester un site Web ou Plesk. Vous pouvez redémarrer votre Droplet, l’activer et le désactiver ou le reconstruire. L’adresse IP n’est perdue que si vous supprimez le Droplet.

Toutefois, pour les sites Web d’hébergement en production, nous vous recommandons  d’attribuer une adresse IP statique à votre Droplet et de le sauvegarder. Contrairement aux adresses IP statiques, les adresses IP flottantes peuvent être transférées d’un Droplet à l’autre.

Si votre Droplet est altéré ou si vous le supprimez involontairement, votre site Web sera indisponible jusqu’à réparation ou recréation du Droplet. La méthode la plus simple pour éviter les coupures consiste à déplacer l’IP flottante vers le Droplet de sauvegarde. Cela restaurera instantanément votre site Web sans modification des paramètres DNS.

Problèmes d’envoi d’e-mails

Si vous n’arrivez pas à envoyer d’e-mails depuis Plesk, vérifiez si les connexions entrantes sont bloquées sur le port TCP 25. Si elles le sont, contactez l’assistance DigitalOcean.